Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 Jan

Homsik

Publié par Ariane Dadier-Hénaut  - Catégories :  #Homsik, #cute culture, #art de rue, #stickers, #autocollants, #graffitis, #nostalgie, #distance, #poésie, #Paris-Montréal, #diaporamas

Souvent présentés sous la forme d'autocollants, les dessins de Homsik (de homesick en anglais : nostalgique) combinent une sensation étrange de douceur et d'amertume. Ils traduisent bien l'expression "avoir le mal du pays". Ainsi, un drôle de mouton songeur arbore sur lui cœurs et pansements ; de curieuses maisons pleurent, sourient à moitié ou sifflotent un air de musique... Bienvenue dans l'univers poétique, tendre et mélancolique de Homsik !

Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?
Et si on s'amusait à compter les moutons ?

Et si on s'amusait à compter les moutons ?

Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.
Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.

Les dessins colorés de Homsik ne donnent pas le cafard mais créent un subtil sentiment de mélancolie.

Un graffiti de Starchild Stela (à gauche) et de Homsik (à droite).Un graffiti de Starchild Stela (à gauche) et de Homsik (à droite).

Un graffiti de Starchild Stela (à gauche) et de Homsik (à droite).

Commenter cet article

Diane 29/01/2015 01:01

C'est manifique

Watel 27/01/2015 14:39

Désuet et charmant...que c'est agréable en ces temps de grands chamboulements.

Diane 29/01/2015 00:35

Cool

Archives

À propos

Montréal regorge de petites curiosités visuelles que je propose de présenter dans ce blogue.