Qui est ce vieil homme édenté, à l’épaisse barbe et à la longue chevelure, soulevant des chaînes ? Une légende indique en gros : « Antonio, l’homme le plus fort ».

Sur un immeuble situé au coin des rues Sainte-Catherine-Est et Berger, cette murale, exécutée par Crazy Apes Crew lors du festival Under Pressure en 2015 (aujourd’hui disparue), rendait hommage à un géant des temps modernes : Antonio Barichievich (1925-2003).

Le Grand Antonio fait partie de ces étoiles singulières au destin sans pareil. Si son histoire familiale demeure un mystère, on sait que dès sa plus tendre enfance, Antonio est doté d’une force herculéenne. Après la Seconde Guerre mondiale, il immigre au Canada.

Mesurant 6,3 pieds* et pesant plus de 485 livres**, ce colosse se fait remarquer par ses talents à Montréal, sa ville d’adoption, mais aussi dans des pays comme le Japon.

Lutteur, acteur, performeur de rue… le Grand Antonio a un goût prononcé pour le spectacle. Dans les rues, cet autodidacte multiplie les records hors du commun : il tire avec ses cheveux des bus remplis de passagers, il porte plusieurs personnes sur ses épaules... Par sa créativité et ses performances surréalistes, il est à l'avant-garde.

Les dernières années de sa vie sont plus modestes. Le Grand Antonio vend des collages mettant en scène ses exploits du passé. Sa mort en 2003 provoque une vague de sympathie du public. Des dons lui permettent d'éviter la fosse commune et d'être inhumé dignement.

Le Grand Antonio a réussi le plus grand des tours de force : toucher le cœur de bon nombre de Montréalais.

* 1,93 mètres / ** 220 kilos
Une œuvre magistrale de Crazy Apes Crew.

Une œuvre magistrale de Crazy Apes Crew.

Retour à l'accueil