Aujourd'hui, ma grand-mère maternelle fête ses 100 ans. Je lui dédie cette page.

Il était une fois, un hiver pandémique. Tout est fermé, excepté les très subjectifs "services essentiels". Assignés à résidence dans "leur bulle", les Montréalais n'ont pour seule option de sortir prendre l'air ou faire travailler leur imaginaire.  Le samedi 15 janvier 2021, une bordée de neige de 15 centimètres tombe sur Montréal. Les citadins se dirigent instinctivement vers les parcs et fabriquent librement des sculptures de neige. On assiste pour la première fois à un tel événement d'expression collective (à distance) et spontanée. 

Cet exercice de style improvisé montre les prouesses artistiques de certains, l'humour des autres. Loin de la chape de plomb ambiante, ce musée fantastique donne une grande bouffée d'oxygène et un élan bienvenu de liberté.

Au parc Lafontaine, une porte s'ouvre sur un imaginaire infini. Éphémère et à ciel ouvert, une exposition de grande ampleur s'est mise en place naturellement. Au parc Lafontaine, une porte s'ouvre sur un imaginaire infini. Éphémère et à ciel ouvert, une exposition de grande ampleur s'est mise en place naturellement.

Au parc Lafontaine, une porte s'ouvre sur un imaginaire infini. Éphémère et à ciel ouvert, une exposition de grande ampleur s'est mise en place naturellement.

Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.
Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.
Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.
Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.

Hyperréalistes, naïves ou drôles, les créations des Montréalais étaient particulièrement réussies au parc Lafontaine. Voici une infime sélection.

La neige apporte du féérique au paysage.
La neige apporte du féérique au paysage.La neige apporte du féérique au paysage.

La neige apporte du féérique au paysage.

Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie. Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie. Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie.
Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie. Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie. Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie.

Au Carré-Saint-Louis, de nombreux bonshommes de neige ont envahi l'espace public le 15 janvier 2021. De curieux personnages semblaient attendre sur des bancs, d'autres plus enfantins, s'ajoutaient à la galerie.

Un dragon et un immense bonhomme de neige élisent temporairement domicile dans des ruelles. Dans un parc de quartier, un cœur sculpté surgit du sol.
Un dragon et un immense bonhomme de neige élisent temporairement domicile dans des ruelles. Dans un parc de quartier, un cœur sculpté surgit du sol.
Un dragon et un immense bonhomme de neige élisent temporairement domicile dans des ruelles. Dans un parc de quartier, un cœur sculpté surgit du sol.

Un dragon et un immense bonhomme de neige élisent temporairement domicile dans des ruelles. Dans un parc de quartier, un cœur sculpté surgit du sol.

Retour à l'accueil